Archives du blog
Recherche de blog

Comment atténuer le bruit d’un parquet qui grince ?

Posté sur06/10/2017 12525
Comment atténuer le bruit d’un parquet qui grince ?

Un parquet qui grince, ce n’est pas que du bruit. C’est un son qui survient à n’importe quel moment, parfois quand on marche dessus, parfois au milieu de la nuit, quand la maison devrait être endormie.

 

Un parquet qui craque, c’est autant d’occasions de sursauter. Ou de réveiller le bébé qui dormait tranquillement dans sa chambre. Bref, c’est une nuisance sonore dont on se passerait bien.

 

Mais les grincements sont aussi les signes que quelque chose ne va plus au royaume du parquet. Identifier le problème à l’origine de ces craquements vous aidera peut-être à en venir à bout. Surtout avec des astuces que même les professionnels du bois recommandent !

 

Pourquoi le parquet grince-t-il ?

Un parquet, c’est d’abord du bois. Et le bois, même coupé de ses racines et débité en lamelles, reste un élément vivant et réactif. Ce qui implique qu’il va réagir aux variations de température, comme d’humidité, qu’il va s’étirer, voire gonfler, et se rétracter…

 

Autant d’infimes mouvements qui se traduisent par des manifestations physiques perceptibles parfois à la main et aux yeux, parfois juste à l’oreille. Même la lumière du jour peut réveiller le bois et provoquer ces bruits.

 
Il s’agit là de réactions normales du bois. Il est possible de les réguler en adaptant pour son intérieur une hygrométrie et une température stable : le taux d’humidité doit rester d’environ 50 % pour que le bois ne s’assèche pas. Des appareils vous permettent de vérifier ce taux, et d'autres humidifieront la pièce en cas de besoin.

 
Mais d’autres raisons peuvent aussi être à l’origine des grincements du parquet.

 

Vérifiez les fixations

Les parquets anciens sont souvent ceux qui craquent le plus. Et ce n’est pas uniquement à cause de leur grand âge. Les parquets d’antan étaient composés de grandes lames (plus longues que celles en vente aujourd’hui).

 

Chaque passage sur ces lames leur fait subir une pression. À chaque pas, la lame se courbe pour s’adapter à cette pression. Si la courbure est quasiment invisible à l’œil nu, elle ne l’est pas pour les lames qui entourent celles qui se courbent : le frottement entre tous ces morceaux de bois engendre le grincement.

 

Et plus la lame de parquet est grande, plus cette situation trouve d'occasions de se produire. Il n’est pas question pour autant de raccourcir les lames de bois déjà installées. Il est néanmoins possible de vérifier leurs fixations et de les consolider.

 
Ces fixations sont appelées solives : elles se repèrent en tapant du doigt sur les lames jusqu’au moment où le son rendu est creux. Trouvez celles des lames de parquet les plus bruyantes, et vissez-les solidement. Pour plus d’efficacité, vous utiliserez des vis à bois, assez longues pour atteindre la solive sous le parquet. Il existe même des modèles spécialement adaptés pour les parquets, ce qui vous permettra de ne pas abîmer trop votre sol.

 

L’utilisation de clous à tête plate, ou mieux encore, de clous sans têtes, enfoncés en biais, peut également être une option. Quel que soit votre choix, la fixation sera ensuite rendue presque invisible en la camouflant avec de la pâte à bois. Choisissez-la d’une teinte correspondant à celle de votre plancher, et poncez légèrement la surface pour mieux la fondre dans le décor.

 

Les astuces avant les gros travaux

Il n’est pas toujours nécessaire de passer par de grosses interventions pour empêcher un parquet de grincer. Certaines astuces ressemblent à des trucs de grand-mères.

 

Ce qui ne les empêche pas d’être utilisées depuis des décennies par les menuisiers professionnels. Et avec succès.

 
Pour calmer les grincements de bois, vous pouvez utiliser :

 
- du talc : il faut le saupoudrer entre les interstices du parquet. Passez l’aspirateur pour dégager le maximum de poussières avant l’opération. Pour faciliter sa répartition, étalez le talc au sol et brossez avec un balai ou une petite brosse, en insistant particulièrement sur les jointures. Certains professionnels suggèrent même de marcher à pas lourds sur le parquet pour que le talc pénètre bien. Le talc agit comme un liant souple et réduit considérablement les frottements.

 
- De l’huile d'entretien pour parquet : elle nourrira un bois qui peut être trop sec, et donc plus enclin à grincer. Enduisez votre parquet en insistant sur les zones qui grincent. Il sera nécessaire d'enlever le surplus éventuel pour éviter un encrassement précoce.

 
- Du savon de Marseille en paillettes : certains utilisent de l’huile de paraffine ou de la cire de bougies. Ces options peuvent cependant abîmer le bois, voire être un risque potentiel d’incendie. Néanmoins, du savon de Marseille en paillettes, introduit entre les fentes du bois, peut atténuer les grincements du parquet sans être un facteur de risque trop important.
 
Dans le pire des cas, il peut être nécessaire de passer par des travaux d’importance, en changeant certaines lames. Il faudra alors faire appel à un professionnel. Mais cette solution ne sera envisagée qu’en dernier recours, si les autres n’ont pas porté leurs fruits.





Photo credit: _Jer_ on VisualHunt / CC BY-NC

Produits liés
Laissez un commentaire
Laisser une réponse

Paramètres

Partager

Menu