En bref, OUI. Explications.
 
Le parquet en bois est un matériaux "mort" et sec mais réactif et poreux. Il réagit aux variations de températures et d'humidité en 3 dimensions.
 

Le bois un matériau sensible

Avant la pose:
Un parquet mal fabriqué ou plus fréquemment mal stocké avant la mise en vente mais aussi et surtout sur le chantier va surement tuiler*. C'est à dire que le passage de l'état plus humide que la normale aux conditions de pose se sera fait trop vite et la surface va donc se courber. Résultat extrême: le parquet se décollera, au mieux on a une surface particulièrement accidentée avec des butées partout...
 
Après la pose:
Lors d'un changement de saison le parquet peut se dilater ou se rétracter dans la sa largeur et dans une moindre mesure dans la longueur. Dans le même ordre d'idée, une quantité de liquide déversée sur la surface non protégée aura des répercutions plus importante aussi , ainsi que sur la tenue du parquet. D'où l'importance d'un joint périphérique séparant le parquet du mur pour ne pas que ces micros mouvements finissent par le décoller par manque de place.
 
 
 

 

 

CLIQUEZ ICI !

 

Pourquoi protéger un parquet brut ?

Revenons au sujet. Le parquet étant sensible, il faut y appliquer une finition pour le protéger:
- des liquides: pour éviter le gonflement du parquet par une reprise d'humidité brutale.
- des taches: qui ne seront pas lavables sans.
- de l'usure: qui est inévitable et pourrait provoquer l'effritement de la surface.
Par ailleurs, un parquet non traité aura tendance à sécher beaucoup plus lentement lors d'un lavage à l'eau/savon et donc absorber cette humidité...

Comment protéger la surface de mon parquet ?
 
finition du parquet

En schématisant, on a 3 grandes catégories de finitions pour parquet:
Le vitrificateur: protection 100% de surface; le plus résistant à l'abrasion et au grand passage. Souvent sans pigment de couleur mais disponible en plusieurs niveau de brillance: invisible, mat, satiné et brillant. A noter aussi 2 familles de produits: à l'eau, gardant un aspect plus clair et solvanté, "réchauffant" la teinte.
Les huiles cires ou les huiles dures: en simplifiant, c'est 50% de protection de surface et 50% qui pénètre dans le bois. Un très bon compromis surtout lorsqu'on souhaite teinter le parquet (en fonction des marques, jusqu'à 25 coloris).
Les huiles "classiques" solvantées (un peu dépassée techniquement) ou en phase aqueuse (plus écologiques) qui vont pénétrer à 80% dans le bois et laisser 20% de matière en surface. Les plus: faciles à appliquer et à entretenir pour un non professionnel.
Le choix dépendra donc de la priorité donnée à ces 3 facteurs:
- l'utilisation de la pièce et l'intensité du passage.
- la volonté de teinter ou non la surface.
- l'aspect écologique.
et éventuellement le budget...

Garder l'aspect brut avec une finition invisible

Oui, c'est possible.
Neutral oil woca - huile invisible pour parquet
Nos marques partenaires Blanchon et WOCA proposent solutions bluffantes.
La Neutral Oil pour WOCA.
Nous traiterons en détails ces produits dans le prochain article.

* Rappel : stocker le parquet sur le chantier dans les conditions de vie pendant au moins une semaine et surtout ne pas le couvrir d'une bâche plastique. Par ailleurs, il faut aussi faire en sorte que la pose du parquet soit la dernière étape du chantier pour éviter les taches, rayures et autres cadeaux des artisans ainsi qu'une humidité ambiante trop forte (platre ou peinture qui sèchent par exemple).
  • Oct 05, 2017
  • Catégorie: Conseils
  • commentaires: 0
laissez un commentaire
x