Le parquet en pin, une bonne idée ?

Le parquet en pin convient à la fois aux décorations contemporaines et rustiques. C’est une des raisons pour lesquelles il figure parmi les plus appréciés actuellement. Mais du côté pratique, est-ce vraiment une bonne idée ? Retrouvez les avantages et inconvénients de ce type de parquet pour répondre à cette question.

foret bois pin

Les avantages d’opter pour un parquet en pin

Le prix

Le bois de pin figure parmi les moins chers du marché. Pouvant atteindre jusqu’à une trentaine de mètres de hauteur, l’arbre atteint sa maturité plus rapidement que le chêne par exemple. Il est aussi très facile à cultiver. Vous pouvez en trouver partout en France et en Europe. De ce fait, n’étant pas « rare » ou en voie de disparition, il n’est pas très onéreux. D’autre part, comme les zones de plantations sont nombreuses, vous pouvez trouver des produits locaux, peu importe la région où vous vous trouvez. Par conséquent, les éventuels frais de transport coûteux sont soustraits des dépenses. C’est très pratique, ensuite, cela favorise une bonne préservation du bois.

La qualité du bois

Le bois de pin est particulièrement souple. Ainsi, il est très facile à travailler. Le processus s’effectue très rapidement. C’est d’ailleurs une autre raison de son prix si peu élevé. D’autre part, il est aussi généralement suffisamment résistant, surtout s’il a subi un traitement anti-humidité. De cette manière, il ne risque pratiquement rien même dans un endroit où de très fortes et fréquentes variations de température ou un haut degré d’humidité sont observés. Autrement dit, vous pouvez poser votre parquet en bois de pin partout dans votre maison pour parfaire votre décoration d’intérieur : chambre à coucher, salon ou même cuisine.

 

La diversité des méthodes de pose

Selon vos goûts et vos préférences, vous avez le choix entre 3 méthodes de pose pour le parquet en pin : collage, clouage ou flottant.

Le collage

Les lames sont fixées au support à l’aide d’une colle spécifique. C’est la méthode la plus adaptée aux parquets chauffants. Effectivement, elle ne laisse aucun espace vide entre le plancher et le parquet. Attention largeur maximale de 130mm !

Le clouage

Les lames ont presque toujours une épaisseur de 22 mm. Par contre, les largeurs sont variables. Vous avez généralement le choix entre 120, 140 et 160 mm, en fonction de vos besoins et de vos goûts. Elles sont clouées sur les lambourdes. Les parquets adaptés à cette méthode de pose (probablement la plus ancienne) sont disponibles en 2 modèles. D’abord, il y a les parquets simples. Il s’agit de ceux destinés au type de pose où une seule face de la planche est révélée. Ensuite, il y a ceux à double-face, les plus adaptés aux sols de mezzanine. Les finitions sont donc effectuées sur les deux côtés.

Le parquet contrecollé dit “flottant”

Ce type de parquet n’est ni collé ni cloué sur un support. Ce sont les lames qui sont fixées entre elles pour garantir une pose parfaite et solide. Toutefois, il est à noter que cette méthode n’est pas du tout adaptée aux parquets chauffants étant donné qu’elle laisse un espace vide entre le support et le parquet. Le parquet contrecollé en pin est relativement rare et le pin est plutôt utilisé pour le contre-parement (partie faisant l’épaisseur, la stabilité de la lame de bois “noble” et le système d’emboitement).

La facilité d’achat

Vous trouverez facilement des parquets en bois de pin. Ils sont disponibles dans les magasins spécialisés en bricolage ou en vente d’accessoires de construction. D’autre part, vous pouvez également visiter directement les scieries - ce que nous recommandons afin d’acheter local. Enfin, il est aussi possible d’en commander sur le Web. Toutefois, si vous avez opté pour cette dernière solution, il est vivement conseillé de vous renseigner sur la fiabilité des sites.

Les inconvénients du parquet en pin

Lorsque vous effectuez votre achat, il est très important de vous assurer que le bois est bien sec (10% d'humidité). Autrement, votre parquet risque de se déformer sous le poids de vos meubles et avec les variations de température et d’humidité. C’est très inesthétique et mettra à mal la durabilité de la pose.

Le pin n’est pas très dense (350kg/m³ contre 700 pour du chêne et parfois plus de 1000 pour les essences exotiques) ce qui fait qu’il marque plus facilement sous la pression. Il est recommandé d’appliquer un fond dur (teinté ou non pour correspondre au style de votre décoration) pour renforcer les fibres et 2 ou 3 couches de vitrificateurs pour compenser et augmenter sa durabilité.

 

Au final, le parquet en pin présente ses avantages et inconvénients. Alors, le choix vous revient entièrement, en fonction de vos besoins et préférences. Par ailleurs, c’est une excellente idée si vous avez un budget serré, mais souhaitez avoir un résultat époustouflant et durable type déco scandinave délavé blanc par exemple. Seulement, il est toujours important de vérifier la qualité des lames et des emboîtements. Il faut aussi utiliser les bons produits d’entretien pour garantir sa durabilité.

 

Une video de la filère de valorisation du pin maritime: 

Ces articles pourraient vous intéresser

Pourquoi mon parquet flottant se soulève ?
Pourquoi mon parquet flottant se soulève ?
Au bout de quelques mois, voire quelques semaines, vous remarquez que l’une de vos portes ne s’ouvre plus correctement o
Lire plus...
Comment nettoyer un parquet en bois ?
Comment nettoyer un parquet en bois ?
L’entretien d’un parquet en bois dépend de la finition du revêtement. Embellissez votre intérieur en procédant régulière
Lire plus...
Parquet ou stratifié, que choisir ? 
Parquet ou stratifié, que choisir ? 
Un dilemme se pose lorsqu’il s’agit de choisir le revêtement du sol, notamment entre le parquet et le stratifié. Ils pré
Lire plus...
laissez un commentaire